Panoplie culturelle sur la musique pour orgue.

Un contenu interactif pour vous permettre de partager vos passions et découvrir la musique.

Tous les articles rédigés visent un but culturel à la portée de tous!

Helga n'a pas encore fini de nous faire découvrir la musique et les compositeurs!

Whois check tool



Lior, ancien élève de Helga Schauerte a  édifié ce site qui lui est dédié.


Jehan Alain en 1938

This colourisation of "Jehan Alain en 1938" was made by Lior and can't be used by any one else, excepted Helga Schauerte only!




L'orgue de l’église évangélique allemande de Paris est un  Kleuker datant de 1964


Lors de la Seconde Guerre mondiale les bâtiments sont à nouveau réquisitionnés. En septembre 1954 la paroisse reprend officiellement son activité avec la venue du pasteur Christoph Dahlkötter. Autorisé à reprendre son ancien immeuble, la communauté relance le projet d'orgue en 1961. Le 20 novembre 1962 le contrat est conclu avec Detlef Kleuker de Brackwede (Westphalie) qui installe l'instrument actuel peu de temps après la rénovation et la modernisation de l'église. Inspiré de la facture baroque d'Allemagne du Nord le nouvel orgue est à traction mécanique.


L'équilibre de ses dix-neuf jeux, l'harmonisation délicate des jeux de détail, mais aussi son plenum, limpide et racé, qui préserve une parfaite lisibilité des voix au sein des polyphonies les plus denses, sont particulièrement réussis en corrélation avec l'acoustique exceptionnelle du vaisseau. Le 17 mai 1964, jour de la Pentecôte, Jost Harro Schmidt, organiste de Celle, consacre le concert inaugural entièrement aux ĵuvres de J. S. Bach. Des pièces de Buxtehude, Pachelbel et Bruhns sont présentées dans le « Festgottesdienst » qui sera retransmis par la télévision allemande. Dès lors, c'est ce répertoire confiné à cet orgue qui lui confère la place d'honneur dans le paysage parisien des « Orgues pour Bach ».


« Nous aspirons que le nouvel orgue permettra à notre église de devenir un centre de musique sacré allemande à Paris », ce que le pasteur Dahlkötter exprime en 1962 dans une lettre de remerciement au Chancelier Konrad Adenauer qui avait personnellement contribué au financement de l'instrument, va s'accomplir : Malgré sa taille relativement modeste, l'orgue suscite un vif intérêt auprès d'organistes et de musiciens de renom : Karl Richter, Marcel Dupré, Jean Langlais, Gaston Litaize, Jean Guillou y ont joué. Marie-Claire Alain y grave le premier disque en septembre 1964. Suivent les enregistrements en duo avec Maurice André ou Jean-Pierre Rampal ou encore ceux du clarinettiste Jean-Christian Michel et son quatuor avec orgue. Des ĵuvres d'orgue, tel que le « B.A.C.H. » op. 229 de Jean Langlais, y ont été données en première audition, clôturant en 1985 une initiative franco-allemande de concerts d'orgue portant sur une intégrale Bach. Le facteur d'orgue français Yves Fossaert, qui entretient l'instrument depuis la disparition de la maison Kleuker en 1991, se servira des mesures des tuyaux du « Sesquialtera », jeu d'orgue savoureux répandu en Allemagne, mais particulièrement rare en France, pour reproduire la même sonorité chaleureuse dans son orgue à l'église Saint-Pierre de Chateaubourg. L'orgue Kleuker permet aussi à de nombreux étudiants de s'y exercer ou de répéter. Enfin, il a permis de créer plusieurs classes d'orgue : l'une en 1993 pour le Conservatoire du IXe, Nadia et Lili Boulanger, l'autre, en 1999, pour l'Ecole de Musique franco-allemande. Le succès de l'orgue Kleuker dans les premiers mois de son existence était tel qu'en décembre 1965 on songe déjà à l'agrandir. Kleuker propose alors d'ajouter au buffet anguleux du Grand-Orgue deux tourelles contenant un Quintaton 16 et, en extension de la laye de pédale, une Clarine 4 et une Mixtur IV. Le projet assez coûteux ne se réalise pas et l'instrument demeurera dans son état d'origine. En effet, depuis son installation, il n'a jamais été modifié et, grâce à un entretien régulier et soigné, il se trouve toujours en très bon état. L'orgue Bach ne cesse de jouer son rôle de générateur de rencontres musicales. Sans relâche ni repli, il n'a pas pris une ride, il mérite son anniversaire.

Helga Schauerte-Maubouet est titulaire de cet orgue depuis 1982 jusqu'à ce jour.


Académie d’Orgue de Pontaumur: Helga Schauerte, créatrice de l’Académie

JOUER – ETUDIER – INTERPRETER en Combrailles, comme si l’on était à Arnstadt


Centré sur J. S. Bach, ce stage, fondé par Helga Schauerte-Maubouet en 2006, a comme vocation de sensibiliser et de former les organistes à l’interprétation rhétorique de la musique de ce grand compositeur : saisir et comprendre le contenu affectif des choral-préludes à travers la culture allemande tout en se familiarisant avec la réplique de l’instrument dont le jeune Bach fut titulaire.


Télécharger
Bulletin D'Inscription
XIIIème Académie Internationale d'Orgue BACH EN COMBRAILLES
JOUER - ETUDIER - INTERPRETER
BACH en Combrailles, comme si l'on était à Arnstadt
Professeur:Helga SCHAUERTE
EGLISE de PONTAUMUR et de SOUVIGNY
Du 01 au 06 AOUT 2018
J. S. BACH et la Transcription Louis et François COUPERIN
Academie.2018.pdf
Document Adobe Acrobat 425.6 KB